19&20 MARS 2019
Paris porte de versailles Hall 7.1

J-187

Partagez cette page

Thierry Marx et FrenchFood Capital sur M.A.D.E. dans le cadre des Rencontres CEBP

image Thierry Marx et FrenchFood Cap...

Dans le cadre de ses rencontres, le CEBP (Cercle d’Études de la Boulangerie-Pâtisserie) accueille Thierry Marx ainsi que FrenchFood Capital, qui l’accompagne dans le développement de ses boulangeries, sur le salon M.A.D.E., le 20 mars prochain. Philippe Legendre, son président, nous explique la raison et les enjeux.

Pourquoi avoir choisi le salon M.A.D.E. pour accueillir votre prochaine rencontre ?


Ph.L .
: Comme souvent dans la vie, et le CEBP n’en est que le reflet, tout est affaire de rencontre. Rencontre avec Thierry Marx, tout d’abord, qui nous fait l’honneur et le plaisir de répondre favorablement à notre invitation d’animer notre prochaine rencontre.
Rencontre avec les organisateurs du M.A.D.E., ensuite, salon qui accueille plusieurs de nos adhérents en tant qu’exposants. Il nous semblait évident de réunir notre invité et nos adhérents sur ce lieu.

Pourquoi Thierry Marx ?


Ph.L
.: Tout le monde connait Thierry Marx de par ses multiples activités. C’est un Chef médiatique, mais c’est aussi un créatif, un entrepreneur, un passeur de savoir et d’idées, au travers de ses restaurants, de ses boulangeries, et de ses écoles de formation pour des jeunes en rupture.
Thierry Marx est animé par le respect de l’autre, la transmission, le goût du risque et de l’innovation, l’engagement, autant de valeurs qui réunissent les adhérents du CEBP et nos fidèles sympathisants.
J’y ajouterai l’amour qu’il éprouve, plus que jamais, pour la boulangerie, qui a failli être son premier métier, lorsqu’il rêvait, adolescent, devant la boutique de Bernard Ganachaud à Paris. Il en a gardé la flamme et la raison, avec son intention d’ouvrir une vingtaine de boulangeries originales. Laurent Plantier, du fonds d’investissement FrenchFood Capital, sera là pour expliquer les raisons de leur soutien à ce projet ambitieux.

Pour Thierry Marx, « le pain est indéniablement le 1er ingrédient de la cuisine française ». Vous partagez ce sentiment, j’imagine ?

Ph.L .
: Quel plus beau compliment pour un aliment qui est encore présent sur presque toutes les tables ! Thierry Marx a d’ailleurs une approche innovante du pain, et il le réinvente à sa manière, avec, par exemple, les breadmakis, illustrant ainsi la voie que peuvent prendre les boulangers. Il faut donner de nouvelles envies au consommateur, en présentant le pain sous d’autres formes, pour d’autres usages, en phase avec les nouvelles attentes en matière de qualité, de santé, d’originalité. On pourrait ainsi le valoriser et le faire apprécier des plus jeunes générations.
Cet exemple intéresse tous les professionnels du pain, que nous invitons, en conséquence, à venir échanger directement avec Thierry Marx le 20 mars… tout en découvrant les nouveautés du salon M.A.D.E.