Stratégie des enseignes - veille juillet 2019

Category : Distribution channel: strategy and new experiences

Published on 22/07/2019

image Stratégie des enseignes - veil...

Loblaws a étendu son application Flashfood à tout le territoire canadien. Cette application permet aux consommateurs d’acheter les surplus a prix cassés.

RHF

Le groupe SO2R propose une découverte complète de l’Italie à travers 6 concepts innovants de restauration italienne : Mezzoday, l’authentique pizzeria milanaise, Ottolina Café, le café contemporain Italien, Basta, le véritable restaurant traditionnel, Va Bene, le restaurant de pizza sur mesure et Donatella, une Focacceria. Visant les aires d’autoroute et autres lieux de transit SO2R a fait le choix de favoriser une consommation responsable et éthique.


Circuits de distribution : nouvelles expériences shopping


Carrefour a ouvert son premier "restaurant" Bon Appétit le 12 juin, rue Rambuteau à Paris. Sur 63 mètres carrés, l'établissement dispose de 20 places assises à l'intérieur et 15 places en terrasse. Pour l'ambiance, on est à mi-chemin entre le bistrot branché et la sandwicherie britannique. Au comptoir, on se fait servir des cafés et des thés bio. Les sandwiches sont assemblés sur place, à base de produits Filière Qualité Carrefour et Reflets de France. Des partenariats achèvent de casser les codes de la grande distribution, avec des chefs pour des recettes "signature" et Rachel's cake pour l'offre de pâtisseries américaines. Les prix, eux, restent compétitifs, les formules repas allant de 5,50 à 8,50 euros.

Picard. Propose « le Snack Bar Picard » un distributeur automatique qui propose une sélection de 11 plats individuels vendus entre 2,95 € et 5,50 € et 6 desserts différents disponibles à 2,50 €. Destiné aux entreprises, campus ou encore aux halls des hôpitaux, cette machine peut contenir jusqu’à 150 produits grâce à ses 17 canaux. Son écran tactile est particulièrement « User-friendly ». Picard espère implanter 50 machines d’ici 2020.

Carrefour teste Flash, un nouveau concept au sein de son siège de Massy. Réservé aux employés du groupe, ce Labstore de 48 m2 à l’offre orientée snacking (1300 références) permet au clients, via un système de capteurs, de faire leurs achats sans scanner les produits. Les achats sont automatiquement débités à la sortie grâce à un système de reconnaissance faciale (source : Linéaires)

Sainsbury's a lancé la première boucherie sans viande du pays.
Les découpes de « viandes », les saucisses et autres produits sont fabriquées à partir de champignons, de fruits jaunes ou de protéines de pois.
Les ventes de produits à base de plantes ont augmenté de 65 % sur un an, ce qui légitimise l’apparition d’une boucherie sans viande qui réunit le meilleur de leur gamme végétale.

Sainsbury's déploie également " taste the future " un programme qui mettra à l'essai des produits ciblant les millenials pendant 14 semaines.
La nouvelle gamme se compose de 30 produits de 11 start-up.
Exemples des premiers produits : du kombucha alcoolisé de Bootleg Booch, des chips de saumon de Sea Chips et un " repas complet " dans une bouteille de la marque française Feed.

Tendances consommateurs & évolution des comportements d’achat


Selon Kantar World panel, 91 % des petits-déjeuners sont pris à la maison. Ils sont en moyenne préparés en 8 minutes et intègrent 3,6 produits.
o 35 % contiennent du beurre
o 32 % du pain frais
o 25 % de la confiture
o 12 % des viennoiseries
o 10 % des céréales
o 11 % des biscottes

Selon Nielsen, 55 % des foyers utilisent au moins une appli mobile pour leurs courses au quotidien. Les applis des enseignes (20 % des courses en ligne), devancent les applis nutrition (15 %), recettes (13 %), promotion (12 %), comparateurs (8 %), périssables (7 %), livraison de repas (5 %), liste de courses (4 %), local (2 %).
Selon une étude Opinionway/alkemics, 88 % des Français veulent être mieux informés sur les produits qu’ils consomment. 83 % disent le faire : 64 % en lisant les informations sur l’emballage et 17 % en utilisant une application sur mobile.
Selon une étude CHD Expert, 1 français sur 2 déclare faire attention à ce qu’il mange à chaque repas et 82 % des Français déclarent faire attention à ce qu’ils mangent à certains repas. Près de 8 Français sur 10 mangent de plus en plus du fait maison en évitant les produits industriels et surgelés. 54 % des Français regardent régulièrement les valeurs nutritionnelles des produits qu’ils achètent.
Selon une enquête réalisée par Givaudan, la plupart des consommateurs qui drivent cette tendance végétale ne sont pas végétaliens. Au contraire, 90% des consommateurs de substituts à la viande mangent de la viande également (Flexitariens). Les motivations et les attentes des consommateurs peuvent être très variées et l’étude fait ressortir 5 types de consommateurs :
o Les dingues de la santé : Ils consomment principalement des produits végétaux pour leurs bienfaits sur la santé. Ils sont notamment influencés par le régime alimentaire de certains sportifs.
o Les chasseurs de valeurs : Ce sont principalement les étudiants aussi intéressés par la conservation plus longue des aliments végétaux.
o Les chasseurs de saveurs : Ils cherchent à découvrir de nouveaux arômes proposés par les récents produits végétaux.
o Les suiveurs de tendances : Ils sont attachés à la mode et recherchent de nouvelles expériences.
o Les éco-guerriers : C’est la plus petite catégorie (3%), ils sont très soucieux de l’environnement, du bien-être animal et de la santé. Ils font passer le goût en dernière priorité.

Le consommateur végétalien n’est plus « ce professeur un peu ringard et hippie des années 80 », les innovations de produits sont donc indispensables compte tenu des différentes catégories à cibler. Si les éco-guerrier n’a pas d’exigence en termes de goût, pour les 97% de consommateurs restants c’est un des arguments principaux pour consommer les produits, devant même les critères de développement durable.