19&20 MARS 2019
Paris porte de versailles Hall 7.1

J-0

Partagez cette page

Stratégie des enseignes , février 2019

Catégorie : Circuit de distribution : stratégie et nouvelles expériences

Publié le 28/02/2019

image Stratégie des enseignes , févr...

Biocoop, leader de la distribution de produits bio (1,1 Mds € de CA) a investit 1 M€ dans la chaine de restauration rapide bio BioBurger qui compte 4 restaurants dans la région parisienne et compte en ouvrir une trentaine en France d’ici 2022.

Monoprix arrête sa marque premier prix « P’tit prix ».

Dès l’été 2019, Terracycle, en partenariat avec Carrefour France et de grandes marques FMCG, testera Loop, un modèle de distribution e-commerce basé sur la consigne. Il s’agit là de proposer aux consommateurs une alternative aux emballages à usage unique pour tendre vers le zéro déchet. Lors du premier achat, le client s’acquitte du montant de la consigne et opte, s’il le souhaite, pour un renouvellement automatique du produit. Le consommateur ne paiera qu’une seule fois la consigne relative à l’emballage et ce montant lui sera remboursé graduellement à chaque restitution. Au quotidien, le client consomme ses produits puis, une fois les produits terminés et vides, les emballages sont collectés au domicile, lavés et remplis de nouveau pour être réintroduits dans le circuit.

L’enseigne Day-by-Day propose désormais une gamme de 4 alcool en vrac : Vodka, Cognac, Rhum et Gin.

Colruyt offre une navette gratuite vers son supermarché



Circuits de distribution : nouvelles expériences shopping


La nouvelle campagne de pub de Deliveroo met en scène une affiche avec 2 000 burgers gratuit.

Auchan va tester Auchan-Minute, son magasin-container ouvert 24h/24 7j/7 sans personnel au mois de mars à Villeneuve d’Ascq. En Chine, déjà 750 containers (18 m2 et 500 références) sont en place.


Selon Linéaires, Carrefour lancera, cette année, 3 concepts d’hypermarchés en France sous les noms de code Essentiel, Rebonds et Next.


- Le modèle Essentiel est un concept low-cost. Le test aura lieu à Avignon. On y trouvera des prix bas, de la marchandise sur des packs, une offre basique et une zone marché en libre-service. Le retailer pense pouvoir sauver une dizaine d’hypermarchés avec ce concept. Toutefois, Linéaires rappelle que d’autres ont déjà testé un concept similaire sans succès: Géant Casino et Auchan…. Mais aussi Carrefour, en 2004, avec un Hyper Champion.

- Le modèle Rebonds s’inspire des méthodes de relance des indépendants reprenant un site à problème : une plus grande autonomie laissée au directeur de l’hyper. Le test se fera dans 5 points de vente.

- Enfin, le modèle Next sera déployé dans 4 hypermarchés. Ils seront davantage orientés sur l’alimentaire, les surfaces seront réduites et une offre de restauration est prévue.

Source : Gondola

- Le premier Eataly, enseigne de gastronomie italienne, ouvrira à Paris dans le marais en avril 2019. Il accueillera une vaste épicerie au rez de chaussée et 7 points de restauration au sous-sol et au 1er étage.


Les 8 tendances du e-commerce selon IRI :


o Gestion des big data : mieux comprendre les comportements d’achat pour faire des recommandations et des offres personnalisées aux consommateurs.
o Geo-marketing : Attirer le consommateur nomade en magasin grâce à la géolocalisation, favoriser l’achat d’impulsion, …
o Commande en un-click : l’exemple du Dash-Button d’Amazon qui permet aux consommateurs de commander un produit en un click.
o S-commerce : Plus de la moitié des shoppers Britanniques utilisent les applications smartphone des distributeurs plutôt que leur site web et cette tendance ne fait que progresser.
o Récompenses ciblées pour améliorer la fidélité des consommateurs.
o Commerce conversationnel : pour commander via son assistant vocal
o Expérience omnicanal pour proposer au consommateur de choisir plus rapidement entre le click & collect ou la livraison
o Du producteur au consommateur : les marques évincent les distributeurs et vendent en direct aux consommateurs pour leur proposer des offres personnalisées, les récompenser de leur fidélité, …

Tendances consommateurs & évolution des comportements d’achat


Le taux de pénétration du vin en France est de 84,3 % mais ce chiffre tombe à 77,8 % chez les moins de 35 ans signe que les millennials boudent le rayon. Si la quantité moyenne achetée par acheteur et par an est de 47,16 cols, les millennials n’en achètent que 14,99 ! De même, chaque acheteur dépense en moyenne 128,38€ par an mais ce chiffre passe à 49,82€ pour les millennials. En revanche les millennials dépensent 3,32€ en moyenne par col quand la moyenne générale de la population ne dépense que 2,72 €.
Selon Innova Market Insights, les Américains consomment des substituts de viande ou de produits laitiers pour des questions de santé (50 %), pour varier leur alimentation (36%), par attrait pour la nouveauté (18 %) et pour des questions de développement durable (17 %).

La dernière étude de la Fédération allemande des industries alimentaires écologiques (BÖLW) rapporte que les Européens ont en moyenne dépensé 10,4 % de plus en produits biologiques en 2017. C'est la troisième année consécutive que le marché bio en Europe enregistre une croissance à deux chiffres.


Selon les derniers chiffres de l’agence bio :


69 % des Français adhèrent au bio pour préserver leur santé, 58 % pour la qualité et le Goût et 56 % pour l’environnement
88 % des Français déclarent consommer des produits bio. La part des consommateurs quotidiens est à 12 %, en recul de 4 pt vs 2017
81 % des consommateurs de Bio achètent principalement en GMS
Le prix reste le principal frein à la consommation bio (pour 84 % des consommateurs)