19&20 MARS 2019
Paris porte de versailles Hall 7.1

J-0

Partagez cette page

« L’agroalimentaire vit une révolution comme il n’en a pas connu depuis 100 ans »

Catégorie : Tendances consommateurs & évolution des comportements d’achat

Publié le 21/02/2019

image « L’agroalimentaire vit une ré...

Pour ne pas subir la transformation profonde qui secoue l’agroalimentaire, les acteurs de la chaine n’ont d’autre choix que de travailler ensemble. ShakeUpFactory leur facilite la tâche en réunissant startups, industriels et distributeurs dans un cadre propice à la création des solutions de l'alimentation de demain. Entretien avec son co-fondateur, Kevin Camphuis.

Que se passe-t-il actuellement dans l’agroalimentaire ?


À toutes les étapes de la chaîne, le secteur de l’agroalimentaire vit une révolution comme jamais il n’en a vécu depuis plus de 100 ans. Nous entrons dans une nouvelle ère absolument passionnante de transformation de l’expérience d'achat et de consommation alimentaire. Les frontières sont désormais brisées : le restaurant peut livrer à domicile, le magasin de proximité peut vous restaurer et la cantine d'entreprise dispose de rayons de vente à emporter.
L’irruption du digital, combinée à l’émergence d’une génération de consommateurs dont les comportements diffèrent radicalement de celui des générations passées, va transformer en profondeur certains segments et marchés de l’alimentaire.
Connectés en permanence, les Millenials sont animés par une quête de sens. Ils ont compris que leur achat a un impact. Leurs prises de position se traduisent donc dans les faits : surconsommation bio et végétal, livraison de fruits et légumes frais... La puissance de cette « nouvelle vague » de consommateurs va influencer le reste de la population.

À quels enjeux le retail et l'agroalimentaire doivent-ils faire face aujourd’hui ?


Jusqu’à encore très récemment, l’industrie alimentaire s’est contentée d’améliorations incrémentales, plus faciles et moins risquées, mais aussi parce que le consommateur n’en demandait pas davantage ! Or, la disruption à laquelle on assiste aujourd’hui engendre de nouveaux usages, de nouveaux services, de nouveaux modèles économiques et de nouveaux marchés. L’écosystème agroalimentaire est challengé à tous les niveaux de la chaîne afin de devenir plus créateur de valeur à long terme.
On va donc à la fois s'intéresser aux nouveaux produits, ingrédients et emballages qui vont répondre aux attentes de manger mieux, plus frais, plus savoureux, plus équilibré, plus durable, mais aussi aux outils, technologies et services grâce auxquels on va proposer et vendre ces produits dans les meilleures conditions (dont certains sont encore en phase d'expérimentation).
Pour les entreprises du retail et de l'agroalimentaire, l’innovation est aujourd’hui l’enjeu majeur de leur survie. Après n’en avoir pris conscience que récemment, les acteurs de la chaîne doivent apprendre maintenant à travailler en synergie. C’est un double challenge pour les acteurs : savoir travailler ensemble plutôt qu’en silos et faire de l’innovation de rupture et pas seulement de l’amélioration continue.

Qu’est-ce qui fait la singularité de ShakeUpFactory?


Les processus d'innovation traditionnels ne sont plus en mesure de créer ce que les utilisateurs attendent. Plus grand incubateur de startup au monde, Station F rassemble sous le même toit tous les types de métiers et d'expertises, ainsi que les services support (French Tech, Fablab, BPI France, services de l'État...) qui vont permettre aux entrepreneurs d'accélérer leur développement.
ShakeUpFactory en est le partenaire spécialiste de la Food Tech, structuré sur un modèle sans équivalent dans son domaine. L'idée est de rassembler au même endroit, dans un espace ouvert et ultra dynamique, un écosystème de plus d’une centaine d’acteurs les plus avancés de l'innovation food, startups, industriels et distributeurs, pour leur permettre de créer ensemble les solutions de l'alimentation de demain, en mode agile et collaboratif, avec le support d'experts en projets d'open innovation et de R&D avancée. Au-delà de l'esprit des lieux, il s'agit de placer les personnes dans des conditions inédites d'ouverture et de liberté, de leur permettre de repousser les limites et d'explorer le potentiel des solutions technologiques les plus actuelles, sur le mode startup.
Pour les startups, il s’agit de les aider à perfectionner leur modèle et leurs process, ShakeUpFactory mettant à leur disposition les outils et les expertises nécessaires. Nous agissons comme un intermédiaire de confiance qui apporte un regard extérieur sur leur projet, une expertise, un accès au marché et au capital. En créant des équipes pluridisciplinaires et hybrides, en mettant le consommateur au centre du projet, en utilisant des processus de prototypage rapide et de test & learn permanent, il devient concevable d'explorer tous les possibles d'une idée ou d'une technologie et de les affiner plus rapidement en fonction des retours clients.
ShakeUpFactory aide également les retailers à comprendre les enjeux et les acteurs, à repenser et activer des stratégies d’innovation collaborative et à réussir des projets d’expérimentation et de collaboration avec des startups du monde entier. Enfin, nous permettons aux investisseurs de repérer et d’investir dans de futurs leaders du Food.

Pourquoi avoir accepté d’être partenaire de M.A.D.E. 2019 ?


La France possède tous les ingrédients pour se positionner comme le laboratoire de l’alimentaire de demain : culture, gastronomie, savoir-faire, agriculture, écoles, R&D, forte concentration de leaders de l’agroalimentaire et de la distribution. En outre, elle compte deux fois plus de start-ups que le Royaume-Uni et trois fois plus que l’Allemagne.
Le principal écueil à cette réussite française est un travers culturel que n’ont pas les anglo-saxons. Les entreprises françaises ont tendance à vouloir garder une forte maitrise et donc de faire par elles-mêmes, ce qui se traduit par des difficultés à collaborer et travailler avec des startups : il n’y a pas plus siloté que l’agroalimentaire ! Pourtant, pour réussir, il est indispensable d’associer les compétences et les expertises dans des collaborations mutuellement bénéfiques. La rapidité de transformation des mentalités se mesure à leur capacité d’ouverture. « Faire » est différent de « Faire réussir » ; certains retailers l’ont compris (association Carrefour/Google, expérimentations de Franprix par ex.).
Les consommateurs exigent des réponses et une urgence qui sont trop radicales et nouvelles pour qu'un seul acteur puisse prétendre détenir la solution. Si on ajoute à ça l'impact et la place que prennent désormais les technologies digitales, il est désormais nécessaire de réinventer les modes d'innovation et de collaboration. C'est là tout l'enjeu de M.A.D.E. en 2019, et c'est passionnant !
L'approche même de M.A.D.E. et la manière dont le salon est organisé et animé vont en ce sens : il s'agit moins d'une foire que d'un lieu de découverte, d'échange et de discussion entre tous les acteurs d'une chaine de valeur qui ont l'habitude de travailler les uns à côté ou pour les autres (quand ce n'est pas en confrontation !) alors qu'il faut construire les uns avec les autres, chacun apportant un élément à la solution finale qui fera la différence.
Le programme 2019 est particulièrement intéressant car plus ouvert de par sa thématique Phygital Food & Life. Au-delà des seules startups de food ou de boissons, les projets technologiques ou de services aux shoppers y trouveront leur place. Désormais l'innovation alimentaire dépasse le simple cadre des produits mis en vente et doit prendre en compte les exigences d'une expérience d'achat et de visite enrichissante, simplificatrice, voire mémorable. Notre rôle de partenaire de M.A.D.E. est de participer à la mise en synergie des professionnels présents et d'inciter chacun à changer son approche de la collaboration pour qu'elle soit véritablement créatrice de valeur.

Focus sur quelques startups coachées par ShakeUpFactory


Koupe


Riches en protéines de petit-lait et en fibres, les crèmes glacées Koupe ne contiennent qu’un quart du sucre et la moitié des calories des glaces conventionnelles. Sans compromis sur le goût, elles sont uniquement à base de fruits, sans arômes artificiels, ni colorants. Une portion de glace Koupe contient plus de protéines que trois blancs d’œuf et plus de fibres qu’une part de brocolis.
Quatre parfums sont disponibles : Salted Caramel, Brilliant Banana, Victorious Vanilla et Smart Strawberry.
https://www.koupe.com

Faba Butter


Alternative au beurre traditionnel, Faba Butter, premier beurre vegan de qualité gastronomique, est réalisé à partir de produits issus de cultures durables : huile de coco et aquafaba, eau de cuisson de pois chiche. Inventé aux USA, d’un goût et d’une texture en bouche identiques au beurre traditionnel, Faba est le premier beurre sans produits laitiers approuvé par les chefs.
https://forafoods.com/

Tipa


L’emballage Tipa d'origine biologique, 100 % compostable, présente des propriétés mécaniques et optiques similaires à celles des emballages en plastique souple conventionnels, à savoir : transparence, flexibilité, résistance au scellement, imprimabilité, durabilité, étanchéité et durée de conservation. Résultat de multiples innovations technologiques brevetées, les emballages souples Tipa sont entièrement compostable en 6 mois dans un compost industriel.
Les implications environnementales ont été prises en compte tout au long du processus de développement, de la source des matières premières aux composants du film, en passant par les processus de fabrication et la livraison aux utilisateurs finaux.
https://tipa-corp.com/

Infarm


Après quatre années d’études et de recherche, Infarm conçoit des potagers d’intérieur où faire pousser et récolter au quotidien, directement en milieu urbain, des herbes fraîches 100 % locales et sans pesticides.
S’inspirant des formes et structures présentes dans la nature (bio mimétisme), chaque potager renferme un terroir unique régi par des formules de croissance qui ajustent lumière, température et nutriments pour que les plantes expriment pleinement toutes leurs qualités, de la graine à l’assiette.
Conçus pour s’intégrer aux infrastructures existantes, les potagers verticaux Infarm sont entièrement modulables et s’adaptent facilement à l’espace disponible. À Berlin, les 100 potagers disséminés à travers la ville (rayons des supermarchés, cuisines de restaurants, entrepôts de magasins...) sont reliés en réseau via une plateforme centrale pour former le plus grand système d’agriculture urbaine au monde. Sa capacité de production équivaut à 30 000 m² de terre agricole tout en utilisant 95 % moins d’eau, 75 % moins d’engrais et zéro pesticide chimique !
Ils viennent d’inaugurer en France leur plus grande ferme InStore au sein du magasin Metro de Nanterre.
https://infarm.com/fr/