19&20 MARS 2019
Paris porte de versailles Hall 7.1

J-94

Partagez cette page

veille actu Novembre 2018: Tendances consommateurs & évolution des comportements d’achat

Catégorie : Circuit de distribution : stratégie et nouvelles expériences

Publié le 29/11/2018

image veille actu Novembre 2018: Ten...

La consommation d’alcool continue de baisser en France avec 52 % des Français qui déclarent boire de l’alcool moins d’une fois par semaine et 19 % qui déclarent ne jamais en consommer (12 % des hommes et 25 % des femmes). 11 % des Français restent des consommateurs quotidiens d’alcool, le plus bas chiffre jamais atteint.
o 325 € par an et par foyer, c’est le budget moyen consacré à l’alcool par le Français en 2017 (- 5 € vs 2016)
o 44 % des clients ont consommé une boisson alcoolisée lors de leur visite en CHR en 2017 (- 1 pt vs 2016)

La consommation de viande recule de 3,1 % en volume et progresse légèrement en valeur (+ 0,4 %) signe que les Français privilégient désormais la qualité à la quantité. La consommation de bœuf recule de 3,2 % en volume en GMS, mais progresse de 2,4 % tous circuits confondus sur les 7 premiers mois de l’année.
o 21 % des Français en consomment tous les jours ou presque (-1 pt)
o 50 % plusieurs fois par semaine (=)
o 14 % une fois /semaine (+ 2 pts)
o 11 % : moins souvent (-1 pt)
o 4 % jamais (=)


Une étude de Nielsen réalisée en marge du SIAL 2018, classe les Français en fonction de leurs comportements alimentaire :

1/ Les tradis (29 %) cuisinent tous les jours et consacrent beaucoup de temps aux courses, ainsi qu’à la cuisine. Manger est très important pour eux. Ils privilégient les aliments bon marché et la quantité aux labels de qualité. Ce sont plutôt des foyers plus âgés.

2/ Pour les vite-fait (18 %), la cuisine, l’alimentation et la nutrition sont peu importantes. Ils cuisinent rarement et le facteur temps est décisif. Ils privilégient les produits finis, achètent souvent des snacks. Ce sont plutôt des jeunes familles.

3/ Les conviviaux (16 %) mangent de tout et ont une alimentation assez traditionnelle, suivent peu les tendances alimentaires. Le plus important pour eux, dans l’alimentation, c’est le goût. Ils aiment se faire plaisir, sans se priver et sans faire attention. Ce sont plutôt des familles, souvent en zone rurale.

4/ Les bio-locaux (17 % des foyers) mangent des produits saisonniers, préfèrent les produits bio et/ou locaux, par respect pour l’environnement et pour soutenir leur région, mais aussi pour la fraîcheur, la qualité, et la traçabilité des produits. Ce sont plutôt des couples plus âgés, et aisés.

5/ Les régimes (9 %) : ces foyers suivent un régime alimentaire et font attention à certains aliments (gras, sucre, cholestérol) ou mangent des produits « sans » (sans gluten, sans sucres ajoutés…). Un comportement adopté pour des raisons de santé : ils sont malades ou en tout cas se sentent mieux en suivant ce régime. Parfois, ils sont influencés par un proche.

6/ Suite aux récents scandales sur les risques alimentaires ou les pratiques d’élevage, les foyers « conscience animale » (6 %) sont sensibles à la cruauté envers les animaux. Ils limitent leur consommation de viande et sont contre l’abattage. Ce sont plutôt des mono-foyers, souvent urbains, avec animal de compagnie.

7/ Les esthètes (5 %) font attention à leur alimentation, la nutrition est un sujet capital pour eux, pour se sentir mieux physiquement, surveiller leur poids, ou améliorer leurs performances physiques et mentales. Ils sont plutôt jeunes et urbains.

Selon les derniers chiffres de l’Insee, au 1er janvier 2018, la France comptait 13,1 millions de personnes de 65 ans ou plus, ce que l’on appelle communément les Seniors. Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient, la France compterait 21,9 millions de Seniors en 2070, soit 8,8 millions de plus qu’en 2018.