19&20 MARS 2019
Paris porte de versailles Hall 7.1

J-94

Partagez cette page

Le Marché Foodtech 2018

Catégorie : Infos marché : chiffres et évolution

Publié le 12/09/2018

image Le Marché Foodtech 2018

Selon une étude de DigitalFooLab, il y avait en 2017 472 startups FoodTec en activité en France. Le nombre de créations annuelles est en forte augmentation puisqu’on comptait 68 créations en 2014 contre 131 en 2016.

Mieux les levées de fonds ont été multipliées par 6 entre 2013 (22 millions €) et 2016 (139 millions €), mais elles ne représentaient que 2,2 % des investissements mondiaux dans la FoodTech (6,3 Milliards $ en 2016).

80 % des levées de fonds se font en Île-de-France

Au niveau national et malgré le poids de l’agroalimentaire dans l’économie française, la FoodTech ne représentait en 2016, que 11% des investissements de la FrenchTech !

3 domaines rassemblent plus de 90 % des investissements :

  • AgriTech : pour le monde agricole
  • Retail & Delivery : e-commerce, livraison
  • Foodservice : pour la RHF

Les autres domaines sont :

  • Foodscience : nouveaux produits, future food, hardware
  • Média : réseaux sociaux, …
  • Coaching : nutrition personnalisée


La Fédération Internationale de Robotiques (IFR) a diffusé dans le cadre du salon Automatica 2018 (du 18 au 22 juin) son rapport 2018 sur la robotique au niveau mondial.Le document pointe un taux d’équipement record avec 380 550 robots industriels installés en 2017. Ce qui représente une hausse de 29 % par rapport à 2016. C’est en grande partie l’impressionnante demande de la Chine (+ 58%) qui explique cette croissance du marché. En comparaison, aux Etats-Unis (4ème acheteurs au niveau mondial, derrière la Chine, la République de Corée et le Japon) et en Allemagne (1er acheteur européen et 5ème mondial), les ventes n’ont respectivement augmenté « que » de 6 % et 8 %. La France n’est malheureusement pas mentionnée dans le rapport, ce qui laisse supposer une belle marge de progrès. (Source : Porcess alimentaire)

Les consommateurs

  • Selon un rapport d’UBS cité par Business Insider, la tendance de la livraison de repas va amener les consommateurs, les millenials en premier lieu, à moins cuisiner et donc générer des baisses de vente conséquentes auprès des marques de produits alimentaires historiques.
    Cette étude prévoit que la livraison de nourriture "prête à consommer" pourrait représenter 10% du marché total des ventes de produits alimentaires, soit passer de 35 milliards de dollars (Source : Pour Nourrir Demain)
  • 57 % des Français, 65 % des Américains et 91 % des Chinois pensent que les assistants conversationnels vont rendre leur vie plus facile. (source : Havas pour Paris retail week).